La pêche de la carpe à la mouche

C’est un fameux « coup de ligne » que la prise d’une carpe de 8 livres à la mouche! Poisson curieux et chipoteur, méfiant , mais quand même tenté… La bouche de la carpe s’ouvre à mis surface, prête à aspirer la mouche (sorte d’imitation de pain)… et il reste 2 à 3 secondes pour ferrer avant que l’artiste ne souffle le leurre.

C’est ensuite un départ de bulldozer, et sur du 25/100 il faut un frein bien réglé.

Canne Redington Predator, soie de 9.

Une belle adversaire

CHRONIQUES ALGÉRIENNES

DILEM? LIBERTE 30/08/2015
DILEM,  LIBERTE 30/08/2015

Vivacité et courage de la presse algérienne qui montre tous les jours à la fois son attachement à son pays et sa critique quelque fois féroce du pouvoir algérien.
L’actualité c’est , à côté de la cris économique, le projet affirmé de création d’un parti politique par les anciens du FIS-AIS. Retour des criminels , comme certains osent le dire? Quelle stratégie du pouvoir.

   Voici le regard du journal LIBERTÉ du 30 août 2015

Parti de Mezrag : la marche vers le “stan”: M. HAMMOUCHE, « contrechamp »

CHRONIQUES DU SHEBASTAN (12)

"Au Yémen les civils paient le prix de l'ingérence saoudienne" LIBERTE Algerie
« Au Yémen les civils paient le prix de l’ingérence saoudienne » LIBERTE Algerie

Après deux mois d’interruption, je reprends ce blog. Surtout pour publier les nouvelles d’Abdelmalek qui nous informe de la souffrance des yéménites pris en otages dans une guerre d’influence. Cette douzième chronique sur le Yémen apporte aussi le regard de la presse algérienne sur la situation dans la péninsule arabique.

Pourquoi faut-il être  géographiquement algérien pour disposer de ce regard critique:

– l’Arabie saoudite , non seulement massacre des civils – ce n’est pas original dans ce monde- mais soutient les Frères Musulmans, dont on sait qu’ils sont le support de l’islamisme radical. La conséquence directe de ces choix stratégiques est la prise partielle d’Aden par … Al Quaida!!

– Je m’interroge légitimement sur les choix de la diplomatie française : on ne peut à la fois lutter en Europe contre le terrorisme des extrémistes de l’Islam et soutenir dans une coalition – dirigée de fait contre l’influence de l’Iran, le plus grand état du Moyen Orient – des états qui arment quasi officiellement le djihadisme.

Il est temps de faire des choix politiques, certes difficiles, mais qui respecteront les valeurs de l’humanisme européen.

Deux lettres de ABDELMALEK:

LES NOUVELLES DE ABDELMALEK À SANA’A AOUT 2015

Deux articles de presse:

du journal LIBERTÉ, Algérie

Yémen : une partie d’Aden tombe entre les mains d’Al-Qaïda: Toute l’actualité sur liberte-algerie.com

du journal Le Monde, france

Riyad se rapproche des Frères musulmans

CHRONIQUES DU SHEBASTAN (11): LA VIEILLE VILLE DE SANA’A BOMBARDÉE

L’irréparable est en train de se commettre: l’Arabie Saoudite a bombardé la vieille ville de San’a.

SANA'A 13 JUIN 2015 AVANT BOMBARDEMENT SAOUDIEN SANA'A 13 JUIN 2015

Abdelmalek nous écrit et nous envoie deux photos: avant, après.

Vous trouverez ci joint les des maisons de la vieille ville de Sanaa avant et après les bombardements Saoudiens qui ont lieu ce matin et récolté les âmes de ses habitants.  Abdelmalek

La cruelle bêtise règne en maîtresse de la folie des hommes et du monde.

CHRONIQUES DU SHEBASTAN (10) Fragile trêve à Sana’a

4634976_3_ad23_des-rebelles-chiites-pres-du-port-d-aden-au_a0e7c0510201f92055a4796309f6918e

Les dernières nouvelles de Abdelmalek à Sana’a:

Chers amis,
C’est le dernier jour des cinq jours de la durée de l’arrêt du feu déterminée par les Saoudiens. C’est à Sana’a principalement qu’on peut parler d’arrêt du feu comme Aden, Taiz et les régions frontalières de l’Arabie saoudite ont continué à vivre la guerre et les bombardements aériens.
La grande bénédiction de cet arrêt à Sana’a est le calme retrouvé. Ici, on se rend compte de l’importance cher de ce calme qu’on aimait qu’il continue et qu’il se propage partout tout au Yémen.
Perdre ce calme dans les heures qui viennent, représente le cauchemar et le souci qui préoccupent tous les gens ici.
Pour les aides et le pétrole, sont-ils arrivés? Pas vraiment. Des files d’attente inimaginables devant toutes les stations d’essence. C’est tou